Une vie ouvrière et militante
Prolétaires de tous les pays, unissez vous! 
Agir c'est comprendre

Ce site se donne pour objectifs : Informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l'échelle internationale. Dans ce sens, ce site, valorise la liaison qui peut s'établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique.

Culture et Révolution

 Sur ce site nous proposons des références et des points de vue sur des œuvres de tous les pays et de toutes les époques. Notre but est d'aiguiser la curiosité, de provoquer le plaisir de lire, le plaisir d'élargir ses connaissances, ce qui nous conduira ensemble à dialoguer avec des créateurs et des découvreurs d'hier et d'aujourd'hui. Au travers des œuvres présentées, nous souhaitons faciliter des échanges fructueux entre ceux et celles qui luttent contre toutes les formes d'injustice. Nos choix s'opèrent dans une optique déterminée : nous voulons changer la société radicalement et nous pensons que la culture est un vecteur puissant pour y parvenir.

         " La révolution en permanence ! " s'écriaient Karl Marx et Friedrich Engels en 1850 après la vague révolutionnaire en Europe. Un siècle et demi plus tard, notre exigence est la même. Seule une révolution à l'échelle mondiale assurera, non seulement la survie de l'humanité mais l'épanouissement de chacun de ses membres et la possibilité de grandes conquêtes tant sur le plan du savoir que de la création.
         Il nous faut imaginer une révolution permettant l'émergence d'une société sans marché, sans Etat et sans violence. Cela signifie, dès maintenant, ne respecter aucun des discours, aucune des institutions, aucun des pouvoirs de tous ceux qui s'arrogent le droit de licencier, d'affamer, de polluer et de déclencher des guerres au gré de leurs intérêts.

         La culture est un levier nécessaire pour cela. Bien plus, elle est indispensable à la lutte des jeunes, des femmes et des travailleurs de tous les pays, pour rendre la révolution permanente et pour la mener jusqu'à son terme. Dans la mythologie des anciens Grecs, le héros Prométhée avait volé le feu au dieu Zeus pour le donner aux hommes, leur permettre d'être forts et de vivre mieux. A notre époque, c'est le feu de la culture qui aidera les travailleurs à être forts, à avoir confiance en eux, à avoir conscience qu'ils forment une puissance porteuse de progrès pour toute l'humanité.

         Depuis cinquante ans l'évolution sociale et les progrès technologiques ont apporté des éléments de culture importants et inédits à des centaines de millions de travailleurs sur la planète. Mais cela s'est opéré au travers des contradictions de la lutte de classes. Les médias ne fournissent pas telles quelles les armes intellectuelles pour leur émancipation. La société actuelle est dominée par le pouvoir de l'argent. Ce pouvoir détériore et pétrifie les relations humaines de même qu'il dessèche la culture et limite sa diffusion.

         Les obstacles pour la majeure partie de la population pour accéder aux formes de culture les plus toniques et les plus enthousiasmantes sont avant tout sociaux et politiques. Il y a le temps qui manque après avoir fait face à toutes les difficultés de son travail, sa recherche d'un emploi, l'alternance d'emplois précaires avec des périodes de chômage, les tâches familiales, les problèmes de santé, etc. Il y a surtout l'idée que "Tolstoï, Darwin, Bach, Vermeer ou Marx, ce n'est pas pour moi.  " Cet obstacle n'est pas contrebalancé par l'existence de mouvements de jeunes, de femmes, de travailleurs ou de chômeurs mettant suffisamment l'accent sur l'importance de la culture dans la lutte pour l'émancipation de tous. Le patrimoine du mouvement ouvrier, ses idées, ses combats, la vie de ses militants s'est en grande partie effacé des mémoires. S'approprier ce patrimoine nous est vital.
         Ces aliments culturels qui nous manquent, il va donc falloir nous en emparer, les chercher, les assimiler selon nos besoins et en accord avec nos aspirations personnelles et collectives.

         Génération après génération, des révolutionnaires ont établi naturellement le lien entre culture et révolution. Notre démarche n'a rien d'original et s'inspire de celle de bien des militants connus ou peu connus dans l'histoire du mouvement ouvrier.
          Voici celle qu'exposait le révolutionnaire et poète Marcel Martinet dans son livre " Culture prolétarienne " en 1934 : "  A la culture prolétarienne incomplète et malaisée, à la culture prolétarienne instable et précaire, il faut travailler dès maintenant, avec passion.
         Il le faut pour préserver l'héritage du passé, ce qui dans le passé est l'héritage encore vivant, pour en prendre possession réelle et le revivifier. Il le faut pour maintenir et élever la dignité ouvrière, qui ne peut se priver de culture, et pour préparer ainsi la révolution profonde, la révolution ouvrière et humaine qui ne sera profonde qu'enracinée dans la culture. " […] Nous n'avons pas la confiance ingénue des vieux anarchistes dans l'organisation spontanée des masses, nécessairement, magiquement lucide, parfaite d'instinct et promise à la victoire. Nous croyons juste le contraire, puisque nous croyons à la nécessité de la culture, à la nécessité de l'organisation, à la nécessité de la culture pour l'organisation. Et il est vrai que cela implique une sorte d'enseignement mutuel où ceux qui savent plus, qui savent mieux, devront – dans ce qu'ils savent – soutenir et guider les autres, lesquels à l'occasion leur rendront la pareille. Mais cette entraide mutuelle n'implique nullement l'existence d'états-majors autonomes, tels que nous les voyons fonctionner et sévir. Elle implique leur suppression et la transformation radicale de l'idée même de chefs. " […] Nous cherchons les routes de continuité et d'expansion de la culture vers l'avenir du destin des hommes, nous cherchons la place immédiate et la légitimation de la culture dans la tâche d'émancipation révolutionnaire du prolétariat.
  "

         Aujourd'hui, sur internet et ailleurs, la recherche se poursuit dans cette même direction fondamentale.

 
Pour me contacter : 63rodier@gmail.com
Créer un site avec WebSelf